Les Infiltrés

3 Mars 2011

Je quitte Chicago et l’Illinois en car, pour le Nord-Est.
Changement d’heure.
Je traverse l’Indiana, l’Ohio, une partie de la Pennsylvanie jusqu’a Buffalo, dans l’Etat du New York.
Ici, je croise beaucoup d’Amish : 2 familles entieres font le trajet. Les « gens de la plaine » comme on les appelle peuplent, pour beaucoup l’Ohio et la Pennsylvanie.
Je suis donc a Buffalo, dans le hall, en attendant mon changement de car. 2h30 d’attente.

Je suis assis a cote d’un Amish d’une quinzaine d’annees. Je me dis que c’est veritablement en prenant les memes transports que la classe moyenne americaine qu’on trouve le plus de vie : les afros qui parlent entre eux, les latinos aussi, les douaniers qui verifient les passeports et les cartes d’identités de chacun, quelques natifs que l’on croise de temps a autres ; des jeunes d’une vingtaine d’annees, assis par terre non loin d’une prise electrique murale pour alimenter leur PC portable, juste a cote des Amish, eux, habillés dans les tenues les plus strictes et les valises les plus sobres.

Etrange cocktail que sont ces USA.

4 Mars 2011

Et pan ! Ca y est, comme pour l’Australie, je viens de traverser les Etats-Unis d’Ouest en Est, en cette fin de matinée : j’arrive a Boston, dans le Massachussets.
La journee s’annonce belle, je dormirais plus tard. Je pose toutes mes affaires dans l’hostel. Un café, une douche, puis je prends le metro en direction du centre-ville.

Pour tout ceux qui veulent retrouver un peu du vieux continent aux Etats-Unis, Boston est faite pour vous. Les rues sont etroites, non-rectilignes, donc pas d’angles droits ; quelques grattes-ciels, mais bien moins imposants que dans d’autres villes. Les habitations sont generalement sur 3 niveaux, pas plus.
L’influence europeenne est tres presente, et c’est notamment du a l’immigration massive des irlandais. Partout l’on trouve des pubs, le drapeau irlandais flottant a cote de celui des USA.

Pour la visite, rien de plus simple, il suffit de suivre les briques rouges :

 

Le Freedom Trail qui commence au Boston Common : le plus vieux parc des Etats-Unis

Et des briques rouges, il n’y en a pas que par terre. Les maisons individuelles autant que les immeubles en sont recouvertes.

En fait, beaucoup d’americains ont un attachement particulier a la ville de Boston. Elle a ete le berceau du 1er soulevement americain contre les anglais ; et donc le berceau de la Revolution Americaine.

Old South Meeting House : un des hauts lieux du 1er rassemblement contestataire americain
Old State House : Le plus vieux batiment de Boston
Au 1er plan, le vieux Boston

Apres la grande vague d’immigration irlandaise, ce fut au tour des italiens, un siecle plus tard.

Hanover Street : la "Little Italy" de Boston

Partout, je vois ecris : gelateria, caffe, ristorante, trattoria
J’entre d’ailleurs au caffe dello sport pour marquer une petite pause.
quasiment tous italiens, ils regardent un match de football : Rome contre Lecce sur une chaine du pays. L’interieur est entierement decoré aux couleurs de l’Italie. Et quand les gens parlent, c’est pas de l’americain…
Au passage, n’allez pas chercher ailleurs : si vous voulez du vrai café, c’est dans ce genre de bar, et pas dans les Starbucks ou j’ai bu les cafés les plus infames.

Je traverse le North Square :

North Square. Toujours des briques rouges

Je franchis ensuite la Charles River avant de constater que la nuit tombe, et qu’il commence franchement a faire froid. 28 degres Farenheit cet apres-midi (environ 2 degres Celsius) mais a partir de 18h, les temperatures s’effondrent.
Je rentre.

Boston a vraiment quelque chose de particulier. Elle donne l’impression d’etre une ville a taille humaine. C’est l’une des plus vieilles villes des Etats-Unis mais aussi l’une des plus jeunes avec son Universite connue du monde entier…

5 Mars 2011

Allez, direction Harvard.
45 prix Nobel viennent d’Harvard depuis sa creation. Elle a accueilli bon nombre de futurs grands entrepreneurs, de presidents americains (8 au total, dont Barack Obama) et de chefs d’Etats etrangers.

Mais Harvard est la plus vieille universite des Etats-Unis, et on s’y rend surtout pour la beauté de ces batiments datant pour beaucoup, du debut et milieu du XVIIeme siecle.

Harvard Yard : une toute petite partie de l'Universite
Etudes, logements... l'annee universitaire coute environ 50000 dollars. Mais l'admission ne tient pas compte du revenu. Elle est basee sur les resultats, et des bourses sont offertes pour tous les etudiants admis

L’Universite est immense. Comme pour toutes les grandes universites du pays, on circule a velo et il y a meme des rues et des avenues accessibles uniquement en voiture.

Je peux desormais le dire : « j’ai fait Harvard »… et « je n’est pas fait Harvard »…

Des bises a tous. On se retrouve au sommet !

6 réflexions au sujet de « Les Infiltrés »

  1. yeah Boston!! tu as suivi mes conseils cool! ca t a plu?
    en route pr NYC la du coup?tu vas a l auberge finalement ou chez ton pot?

    1. J’ai pris un hostel a Harlem pour quelques jours. Je reste un peu sur NY le temps de faire toutes les visites qui m’interessent. Et toi, t’en est ou ? Bisous

  2. je viens d arriver a L.A apres la journee ds le Joshua tree national park (27 degre a 18h…!)
    je decolle dans 2 jours snif! j annonce qu a partir de samedi je ne serai plus du tout exotique ds mes deplacements!!
    et toi apres new york quelle est la prochaine etape?

    1. Me voici a Washington. Il a plu aujourd’hui sur tout l’Est du pays. Demain, ca devrait se calmer.
      Ca y est, tu repars au pays ? Profite-bien de L.A. Je te conseille de faire au moins un studio de cinoche.
      Warner Bros etait super interessant.
      Biz

      1. hey!
        je viens à peine de voir ton commentaire ça avait bugué!
        oui de retour au pays c’est triiiiiste!
        je vais me mettre à jour ds la lecture de ton blog!
        t’as un compte facebook?

Répondre à Alex Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *